CMS open source ou propriétaire : lequel choisir ?
CMS open source ou propriétaire : lequel choisir ?
Accueil > Actualités > CMS open source ou propriétaire : lequel choisir ?

CMS open source ou propriétaire : lequel choisir ?

Il existe plusieurs CMS sur le marché avec des fonctionnalités et des usages spécifiques. À la base, c’est un outil qui permet à tout utilisateur patron de site web de mettre en place du contenu et de le modifier sans nécessairement solliciter les services d’un développeur web. Le CMS permet d’effectuer une mise à jour quotidienne des données sur le site sans avoir à toucher la partie code. Plusieurs bloggeurs et responsables de sites font désormais usage de cet outil qui offre à la fois praticité et flexibilité avec à la clé un gain de temps incroyable. Il existe une centaines de CMS dont les plus populaires sont entre autres WordPress, Durpal, Joomla, Type 3 etc. Le choix dépend de la complexité du site et selon des statistiques au moins 45 % des sites web sont conçus à travers un CMS. On note une tendance plus accrue pour les CMS open source qui occupent environs 60 % au détriment des CMS propriétaires. Découvrez dans cet article les avantages et les inconvénients des deux types de CMS.

Les avantages du CMS open source

Un CMS en open source offre la possibilité à tous utilisateurs d’introduire et de modifier des données. Il dispose d’un code tout à fait ouvert offrant la possibilité à tout utilisateur d’effectuer des modifications. Un CMS open source dispose généralement d’une large communauté de développeurs. C’est le cas de WordPress qui est aujourd’hui le plus populaire et qui offre une très grande flexibilité. Dans le système open source, tous les utilisateurs et les professionnels peuvent apporter un plus pour l’amélioration des fonctionnalités. Ceci permet de remédier très rapidement aux failles possibles et même d’améliorer le fonctionnement au fil du temps. Tout développeur web a la possibilité d’adapter les fonctionnalités selon ses besoins. C’est le cas des thèmes qui interviennent dans la mise en place du design du site web. En open source vous avez accès à plusieurs extensions. De plus le suivi s’effectue sur le long terme étant donné la taille de la communauté.

Les inconvénients du CMS open source

Étant donné que chaque utilisateur peut apporter une extension au CMS open source, il est possible que des extensions incompatibles soient créées. Si le développement n’est pas bien fait, des failles peuvent subvenir sur le plan de la sécurité. Ceci laisse un accès plus facile aux cybercriminels et aux pirates qui peuvent introduire des logiciels malveillants. Avec les nombreuses extensions créées, des erreurs peuvent se glisser plus facilement et mettre en danger les informations de votre site web.

Les CMS open source sont très exposés aux hackers et aux cybermenaces. Les sites conçus selon ce modèle sont d’ailleurs les plus visés et nécessitent une surveillance accrue.

Les avantages d’un CMS propriétaire

Les CMS propriétaires sont généralement mis en place par des entreprises contrairement aux CMS open source. Ils offrent une gestion bien plus rigide et des fonctionnalités plus complexes. Ils sont mis en place pour des besoins spécifiques et obéissent à des règles précises. Les développeurs externes au projet ne peuvent pas accéder au code source d’un CMS propriétaire. Tout utilisateur d’un CMS propriétaire bénéficie uniquement de droits d’utilisation étant donné que le code est classé confidentiel. Son utilisation est toute aussi flexible car en cas d’incompréhension vous pouvez faire appel à l’agence qui l’a conçu ou à l’entreprise pour obtenir des directives. Pour utiliser ce type de CMS, il faut souscrire un abonnement soit mensuel soit annuel.

Les inconvénients d’un CMS propriétaire

Le plus gros inconvénient des CMS propriétaires est certainement le fait de ne pas être vous-même propriétaire de votre site web. Vous avez un droit légal sur les publications et du reste vous devez signer un contrat d’usufruit avec l’entreprise propriétaire du CMS. De même si vous éprouvez le besoin à un moment de migrer vers une autre conception de site web, cela demande beaucoup de procédures parfois longues et contraignantes.