Comment comprendre les bases de données relationnelles ?
Comment comprendre les bases de données relationnelles ?
Accueil > Actualités > Comment comprendre les bases de données relationnelles ?

Comment comprendre les bases de données relationnelles ?

Depuis leur création, les bases de données sont des systèmes permettant de faciliter la collecte, le  traitement et la gestion des données information. Aujourd’hui, elles s’étendent dans plusieurs secteurs d’activité mais la base fondamentale reste la même. Avec le big data, l’enjeu est désormais beaucoup plus stratégique et les entreprises l’ont compris. Une base de données permet de regrouper les données indispensables selon une hiérarchisation précise. Elle facilite ainsi l’utilisation de ces données qui se repèrent plus rapidement. Dans ce cas des bases de données relationnelles, les informations sont minutieusement regroupées et très facilement accessible par plusieurs personnes. Ce type de base de données est le plus utilisé en raison des avantages offerts.

Les bases de données c’est quoi exactement ?

On commence à parler de bases de données  en 1960 avec le développement de l’informatique. Elles avaient pour but de simplifier le traitement et l’utilisation des données regroupées par les outils informatiques. Spécialement dédiées au domaine de l’informatique, elles étaient alors utilisées dans un cadre très restreint. Aujourd’hui on parle de base de données dans de multiples secteurs. Le développement digital a entrainé une expansion des bases de données avec l’avènement du big data. Le concept de « données » revêt désormais une importance capitale au sein des entreprises. Beaucoup de décisions stratégiques reposent sur ces bases de données.

Elles servent principalement à faciliter l’utilisation des données recueillies. Avec une base de données, il devient plus évident d’effectuer une saisie d’informations, d’en extraire, ou encore de modifier. Il en est de même pour la conservation des données importantes pouvant impacter la stratégie de développement de l’entreprise.

Les systèmes de gestion des bases de données

Il existe plusieurs outils informatiques dédiés à a gestion des bases de données. Les plus connus sont entre autres : Oracle, Sybase, MySQL, etc. Ils permettent de conserver les données dans une base de données et de les administrer à la convenance de l’utilisateur. Les logiciels dédiés à cette tâche sont très diversifiés et leurs performances sont fonction du secteur d’activité. Vous en trouverez des logiciels gratuits et d’autres qui sont payants. Les bases de données les plus répandus sont celle de type relationnel.

Qu’est-ce qu’une base de donnée relationnelle ?

Apparu un peu plus tard que les premiers types de bases de données, celles-ci sont essentiellement tournées vers la gestion simplifiée des données. Elles arrivent à la suite des bases de données hiérarchiques et des bases de données réseau qui présentaient de nombreuses limites. Celles-ci organisent les données sous forme de tableaux facilement accessibles. L’accent est mis sur la relation, qui est la base de la gestion commune en entreprise. Plusieurs personnes peuvent ainsi avoir accès aux données en gardant la structure de base. De même, des modifications peuvent être apportées aisément.

Comment fonctionnent les bases de données relationnelles ?

Vous l’avez compris, ce modèle est le plus simple et le plus avantageux. Les données ici sont structurées sous forme de tables incluent des lignes et des colonnes. Elles intègrent plusieurs langages permettant de les interpréter et de les modifier. Par exemple, lorsque deux tables se rapportent à la même colonne, un langage tel que SQL permet de les mettre ensemble. Il devient ainsi plus facile de retrouver des données en consultant des tabes. SQL est un langage de programmation assez performant qui offre une gestion optimale des bases de données avec des marges d’erreur largement réduites. Il permet de repérer facilement les données grâce à son rapidité réactivité et sa facilité de compréhension.

La blockchain, une formule avantageuse

Il s’agit d’une base de données qui offre à la fois sécurité et facilité d’exécution. Elle découle de la technologie « issue bitcoin » dont les enjeux pour les entreprises sont multiples. La blockchain est en effet une base de données aux fonctionnalités multiples. Elle offre non seulement une bonne sécurité des données et en plus permet de les centraliser. Elle fonctionne librement sans interface de contrôle.