Les différents types de bases de données
Les différents types de bases de données
Accueil > Actualités > Les différents types de bases de données

Les différents types de bases de données

La transformation digitale a connu une croissance fulgurante au point où il est devenu impossible de se passer des outils technologiques. Raison pour laquelle, se constituer une base de données est obligatoire pour une bonne gestion de l’entreprise. Le big data, est un système de gestion de données grande quantité. De fait, il permet aux entreprises de collecter, de traiter et de conserver plus aisément les données utilise pour leur fonctionnement. Des tâches humainement impossibles sont rendues plus facilement par ce système d’automatisation des tâches. Les bases de données sont en effet un ensemble d’informations collectées, quantifiées et stockées selon une organisation préalablement établie. La raison pour laquelle les entreprises y font recours c’est qu’elles offrent une gestion assez intuitive et permettent un gain de temps incroyable. Elles se déclinent sous 4 types principaux dont vous découvrirez le fonctionnement dans cet article.

Les bases de données hiérarchiques

C’est la toute première catégorie de bases de données qui ont été utilisées dans le domaine informatique. Ce sont en effet des programmes dont l’utilité est la hiérarchisation des informations. Après la collecte, elles organisent les données de façon hiérarchique. Elles aident à créer des arbres avec ramification pour la conservation des données. La structure arborescente des données les rend lus lisibles. Avec le temps, ces bases de données ont commencé à présenter des limites. Elles ne dépendaient en effet que d’un enregistrement unique. Pour retrouver des informations, il fallait passer des heures à chercher en raison d’un seul moyen d’accès. Pour combler ces manquements, les bases de données réseau ont été mises en place.

Les bases de données réseau

Les bases de données réseau viennent en réponse aux difficultés rencontrées dans l’utilisation des bases de données hiérarchiques. En effet, elles fonctionnent selon la relation n-m. Cela signifie que les données ont plusieurs parents et plusieurs enfants. La différence avec la base de données hiérarchique étant cette multiplicité de parents. Ces bases de données sont structurées en graphes et existe la possibilité d’effectuer des enregistrements et d’associer des données. On passe ainsi de l’arbre aux graphes. Cependant, les évolutions technologiques vont une fois de plus limiter les fonctionnalités de ces bases de données. En effet, les programmes et les données sont très interdépendants. Cela offre moins de moyens à l’utilisateur de se déployer. Pour exploiter les données, il faut avoir tous les codes d’accès. Il est donc impossible de diffuser à plusieurs utilisateurs. C’est là que les bases données relationnelles interviennent.

Les bases données  relationnelles

Très répandues dans les usages, les bases de données relationnelles sont centrées sur l’algèbre relationnel. Elles s’utilisent dans la plupart des structures et sont d’ailleurs les plus réputées en ce moment. Elles offrent à la fois une gestion et une exploitation facile. Avec ce type de bases de données, le partage est possible entre plusieurs personnes. Elles sont même accessibles depuis plusieurs supports.

Les bases de données objet

On en parle déjà mais elles ne sont pas encore opérationnelles. En effet, elles font encore l’objet d’études. Elles offriront beaucoup d’avantages pour la programmation. Elles permettront une conception logicielle bien plus simple et plus performante.

Les métiers liés aux bases de données

L’explosion digitale a véritablement propulsé l’utilisation des bases de données. C’est tout naturellement qu’on a observé la prospérité des métiers liés à la gestion des bases de données. Les postes les plus en vue sont celui de l’administrateur des bases de données et de l’architecte des bases de données.

L’administrateur des bases des données

Vu l’enjeu qu’est celui des données au sein des entreprises, le poste d’administrateur des bases de données occupe une place considérable. Il est chargé de mettre en place les bases de données et s’occupe de la gestion. En cas de besoin, il apporte des modifications et s’assure de leur évolution sur le temps.

L’architecte de bases de données

L’architecte des bases de données est chargé de la conception et de l’adaptation des bases de données en fonction des besoins du client. Il suit également l’évolution de la base de données.