Emploi : combien de temps faut-il rester à son premier poste ?

Face aux nouvelles perspectives d’emploi offertes par le monde professionnel, il est de plus en plus difficile de jurer fidélité à une entreprise, encore moins d’y construire toute sa carrière. Par ailleurs, la durée à son premier poste de travail joue un rôle important dans l’évaluation dutravailleur.Quelle est la durée qui permet de voir en vous un employé sérieux ? Découvrez-le dans cet article.

3 ans d’expérience et plus, c’est convaincant

Une durée minimale de trois ans à votre tout premier emploi, c’est encourageant pour le recruteur. Car cette durée permet de noter que vous êtes non seulement un employé sérieux, fidèle, mais aussi compétent. Que ferais une entreprise avec un employé qui ne respecte pas les règles en entreprise, qui n’apporte pas une valeur ajoutée au projet, dont les compétences sont médiocres. Ceci dit, votre dossier de candidature auraplus de chance de retenir l’attention d’un recruteur. Si en plus vous avez connu une progression au cours de votre premier emploi, vous aurez de fortes chances de décrocher un second emploi en tant que manager, car il est facile d’accorder de la confiance à un employé aux compétences graduelles.

1 ou 2 ans d’expérience : c’est acceptable

Les changements dus à l’explosion des technologies numériques ont créé le phénomène de l’exploration de plusieurs expériences professionnelles. Il est de plus en plus rare de voir des jeunes travailleurs s’engager à faire carrière dès leur première expérience, et ça les recruteurs le savent. Quoi qu’il en soit, en 1 ou 2 ans, il est possible d’avoir une parfaite maitrise d’un poste dans l’entreprise. Etant donné que le recruteur recherche une personne qualifiée, il se peut se pencher sur cet aspect pour vous donner votre chance.
Une autre analyse de la question peut déceler des causes dues au marché de l’emploi devenu bien plus rude que par le passé. De plus en plus, certaines entreprises recrutent des professionnels en CDD pour assumer certaines fonctions au sein de l’entreprise. Pour un candidat ayant eu pour première expérience un CDD, le recruteur ne lui tiendra pas rigueur sur son nombre d’année d’expérience. De plus les recruteurs comprennent le besoins des jeunes professionnels d’explorer plusieurs horizons pour acquérir des compétences diversifiées, ça témoigne d’un certain dynamisme.

Moins d’un an d’expérience : c’est mitigé

On ne dira pas qu’après avoir passé moins d’un an à votre premier poste vous n’avez pas de chance de trouver à nouveau un emploi, non. Vous allez devoir développer une autre aptitude pour décrocher votre emploi. Il faudra construire un argumentaire solide pour expliquer au recruteur, quelles ont été vos motivations à quitter ce poste aussi tôt. Il n’est pas exclu que votre argumentaire vous fasse passer devant un candidat qui aurait passé un plus grand temps à son poste que vous. Puisqu’il d*s’agit de votre premier emploi, vous n’avez vécu cette expérience qu’une seule fois. Le recruteur sera compréhensif si votre travail ne vous épanouissait pas ou ne vous stimulait pas.